Aloushta, la Crimée. Le repos à Aloushta  
MAIN • LES RAPPELS  •  LA RECHERCHE RU UA EN BY ES FR DE     
le repos à Aloushta
une Grande Aloushta
le Climat à Aloushta
le Chemin à Aloushta
l'Arsenal de la santé
la Sécurité
l'Aperçu des plages et les parcs
les Plantes et les animaux
le Bronzage et le choix de la plage
l'Architecture
la Viticulture
les Places des tournages
les Monuments de la culture
les Musées d'Aloushta
le Patinage selon l'impraticabilité
du Camp des arts de combat
le tourisme D'aventures
les bases Olympiques
les Rochers, la caverne
la culture Extrême
les Distances et les itinéraires
 
les sanatoriums d'Aloushta
' de 30 ans d'octobre '
le sanatorium ' Aloushta '
' l'Albatros '
le sanatorium ' le Vétéran '
' le Coin Ouvrier '
le sanatorium ' Karasan '
le sanatorium ' la Crimée '
' le coin Maritime '
le sanatorium ' la Gloire '
le sanatorium ' le Rocher '
 
les pensionnats d'Aloushta
' Brigantina '
le pensionnat ' la Volga '
' l'onde Bleu clair '
le pensionnat ' le Rada '
le pensionnat ' Rybach'e '
le pensionnat ' le Cyprès '
le pensionnat ' Kiev '
' le Magnolia '
' la Côte de la mer '
' Politehnik '
le pensionnat ' Dnepr '
' Commémoratif '
' l'Horizon '
' la Perle '
 
les hôtels d'Aloushta
l'hôtel ' Aloushta '
' Santa-Barbara '
l'hôtel ' le Lever '
l'hôtel ' la Mouette '
l'hôtel privé ' Vita '
l'hôtel ' Paradiz '
 
les bases du repos d'Aloushta
la base du repos ' Aloushta '
la base du repos ' Coulon '
la base du repos ' le Conte de fée '
la base du repos ' Evrika '
la base du repos ' Dnepr '
la base ' Karabah '
la base ' le Monde '
 
différent
  •  
    la carte du site
    ru 2 by 2 ua 2 es 2 fr 2 de 2 en 2
     
    $, le temps à Aloushta


     

    об_Алуште. La ville assez calme et tranquille

    Aloushta - la ville assez calme et tranquille. D'autre part, à la saison de station thermale, ici reposant la mer. À cloué kafeshkah sur le quai on ne voulait pas, c'est pourquoi se promenaient assez beaucoup et respiraient l'air maritime.

    À la fin du jour ont mis les objets aux sacs à dos, ont contrôlé la présence tout nécessaire, ont acheté des produits, et sont partis dans la montagne.

    De la Crimée écrivent beaucoup. Mais chaque récit de lui est unique et n'est pas semblable aux autres. C'est pourquoi j'ai décidé de décrire notre repos dans la Crimée et la marche dans la montagne cet été.

    J'allais beaucoup, voyait beaucoup. A vu la moitié de l'Europe et beaucoup où il arrivait en Asie. Mais plus souvent c'était soi-disant "les voyages culturels", quand il était nécessaire de suivre le graphique sévère des déplacements, et ne pas être en arrière sur le groupe.

    Mais on voulait simplement se détendre et faire tout au plaisir. Et non à la maison sur le divan, mais de manière qu'avec le profit pour le corps et âme.

    S'est rappelé les marches de la jeunesse à la Crimée et a compris est une meilleure variante dans le cas présent. En effet, dans la Crimée il y a tout - les plages solaires, et la mer bleue, les montagnes, et la végétation épaisse et … à total tout, quoi à ce moment souhaitait mon âme.

    Donc, nous, les adhérents, s'est réuni six personnes. Tout différent selon les professions et les proches à l'esprit. Il y avait des débutants dans les marches - la jeune fille, c'est pourquoi ont décidé de rien complexe ne pas entreprendre, simplement se reposer à merveille, et beaucoup de communiquer avec la nature. Donc, se sont assis au train, sont venus à Simféropol, de là - marshrutkoj sur Aloushta. Ont décidé de s'arrêter Ici pour trois jours et popljazhit'sja. Ont loué l'appartement privé - et la course sur la plage. Je pense, ne se trouve pas décrire la particularité du repos de plage, mais de la mer ont reçu la mer du plaisir.

    Mais le soir se promenaient par la ville. Aloushta - la ville relativement calme et tranquille. Bien qu'à la saison de station thermale ici les hôtes il y a beaucoup de. De sorte qu'être assis à cloué kafeshkah sur le quai on ne voulait pas. Plus souvent se promenaient simplement et respiraient l'air maritime. À la fin avant-hier ont mis les objets aux sacs à dos, ont contrôlé encore une fois la présence tout nécessaire, ont acheté encore des produits pour que le matin sans retard partir dans la montagne.

    Ayant communiqué encore maisons avec les voyageurs experts de Crimée, ont décidé d'aller sur la montagne de Kushkaja. Comme nous ont expliqué, la montée sera simple et on peut le faire en un jour. Mais nous avons décidé de ne pas nous empresser, et faire durer le plaisir pour trois jours. Donc, d'Aloushta nous avançons selon la chaussée d'Yalta, plus loin nous roulons sur Babugan. Oui, a oublié de dire que Kushkaja - un des sommets de Babugana.

    Mais d'abord nous avons décidé de regarder la chute d'eau Golovkinsky. D'abord allaient chemin faisant devant les maisons de campagne, puis ont passé à gué la rivière et il est plus loin - jusqu'au sentier conduisant à la chute d'eau. Nous ont dit qu'aller est bref là-bas. Mais nous ne nous empressions nulle part, parfois s'arrêtaient admirer la nature entourant et jusqu'à la chute d'eau sont parvenus de l'heure dans trois.

    La chute d'eau elle-même s'est trouvée petite, mais la cascade sur lui très beau, et en général la place était pacifiant, on ne voulait pas partir de là. Nous avons décidé là de nous reposer et casser une croûte. Puis ont avancé au retour, vers le chemin sur Babugan. En avançant chemin faisant, on voulait s'arrêter et s'orienter constamment - il était magnifique ainsi autour, et tels aspects pittoresques s'ouvraient à nous.

    Minovav, comme de nous ont appris, la première caserne forestière, sont parvenus jusqu'à deuxième. Il y avait Ici une source avec l'eau potable. Mais puisque nous nous sommes fatigués assez, mais il était plus rapidement plus loin la voie, ont décidé aujourd'hui notre voie de finir et rester là sur la nuitée. S'installaient assez longtemps. Non tout plus tôt marchaient aux marches, mais ceux qui marchait, il suffit déjà podrasterjali l'habilité. Mais, à la suite des efforts totaux, tout était préparé à la nuitée et le souper.

    Je ne raconterai pas des veillées près du feu, cela, peut-être, on sait à chaque touriste. Mais voici dans la nuit les moustiques ont abîmé le rêve bien. Voici et la première négligence s'est trouvée - nous n'avons pas pris aucuns moyens protecteurs des moustiques. De sorte que nous avons dormi bien pas trop bien. Le matin tous se sont lavés de la source, et le mécontentement de la nuit sans sommeil disparu comme par enchantement. Bref, nous déjeunions déjà de bonne humeur.

    Par les touristes nous étions indisciplinés, puisque ne s'empressaient nulle part, c'est pourquoi se réunissaient longtemps. Et, enfin, se sont mis en route. En se servant des index et les marques, ont roulé bientôt du chemin, passaient en passant quelques selles, ont admiré le chemin Bohémien, qui est en fait la descente assez rapide. Plus loin sont allés sur la rupture, et sont arrivés au passage taillé dans le rocher, qu'appellent comme l'escalier De dieux.

    Minovav Chertovu l'escalier, nous étaient déjà sur Babugane. Et devant nous il y avait un dernier but - se lever sur Kushkaja.

    Son sommet se trouve à la hauteur de 1340 mètres au-dessus du niveau de la mer. Et nous par la dette admirions par la vue s'ouvrant de là. Se regardait d'une particulièrement belle manière l'aspect sur le cap le Chamny-ressac. Beaucoup d'ayant admiré, et ayant exprimé l'un à l'autre le ravissement, ont décidé bien de se reposer. Ont trouvé la place convenante, se sont installés. Ont compris qu'ont pris à lui-même "l'appétit féroce". Que bon dans la nourriture pendant la marche est que les sacs à dos tous sont plus faciles. Mais, puisque le retour avait lieu en bas, et en général tout était beaucoup plus facile. Bien que la descente dans la montagne rappelle peu probablement la promenade municipale.

    Étant arrivé sur les lieux le stationnement de nuit, ont décidé de nouveau ici de s'arrêter. Tout autour beauté, de nouveau la source côte à côte. Mais, puisque les touristes nous inexpérimenté, ont décidé de ne pas chercher des aventures supplémentaires (les jeunes filles spécialement sur cela insistaient).

    Nous avons passé la moitié avant-hier sur la nature, mais puis ont avancé au retour. Et il est intéressant que le plus complexe refusera le lien. Nous nous sommes mis d'accord que tout pour ce temps sera déconnecté par les portables. Mais ainsi tout le temps on voulait téléphoner aux parents, apprendre comme les affaires en travail, et se vanter devant les collègues occupés par l'activité professionnelle, on voulait un peu. Mais, une fois ont donné la parole, l'ont retenu. Et seulement sur la chaussée ont inséré les téléphones. À total, sans aventures nous sommes parvenus à Simféropol. Mais il est plus loin - le train et le chemin à la maison. Bronzé, reposant et pozdorovevshie, tout le retour nous avons dormi sur les régiments.


    l'Auteur : Egor Fomin
    Est installé : 8 04 2009
    Est examiné : 11 fois ()
    L'Estimation du récit : Best  

    [ les rappels des touristes - une principale page ]

    © i-alushta.com 2005-2009. À la réimpression des documents installé sur le site, l'hyperréférence sur i-alushta.com est obligatoire